Suivez-nous    

Capsul'Art

Promenade au lac Isaïe  Loups du parc national de la Mauricie
Huile sur toile © Monique Benoit

Une nouvelle section intitulée Capsul’Art est maintenant en ligne sur le site de la SAS Nature. Toutes nos capsules vidéo ayant pour thème l’art et la nature y sont regroupées.

Ces superbes vidéos sont présentées en trois catégories :

- Art de la Nature et musique

- Art animalier

- Nature, poésie et musique

Venez les découvrir ou les revoir… Un ravissement pour les yeux et le cœur!

Capsul’Art : http://sasnature.org/index.php/capsul-art

 
 

Un visiteur rarissime à Sainte-Anne-des-Monts!

Tohi à flancs roux, novembre 2014
© Florent Langevin

Depuis le commencement de novembre, un Tohi à flancs roux fréquente les mangeoires de Monique Hébert et Florent Langevin, membres de la SAS Nature et résidants de Sainte-Anne-des-Monts. La présence de ce bel oiseau peut sembler inusitée en Haute-Gaspésie. Cependant, l’espèce est quelquefois aperçue en hiver, assez loin au nord de son aire de nidification. Au Québec, le Tohi à flancs roux niche principalement dans le sud-ouest des basses-terres du Saint-Laurent et en Outaouais. On a émis l’hypothèse que les individus errant dans nos régions nordiques, au cours de la saison hivernale, n’appartiendraient pas obligatoirement à la population de tohis nichant au Québec; ils pourraient provenir de n’importe quel endroit du continent fréquenté par cet oiseau durant la belle saison. Bienvenue à toi, joli tohi!

Source : Atlas des oiseaux nicheurs du Québec, édition de 1995

 
 

Faites Ami-Ami... avec France et André Dion!

À 92 ans, André Dion, avec la collaboration de sa conjointe, France, publie son 25e livre intitulé : On fait Ami-Ami dans lequel il nous fait découvrir la vie de la mésange à tête noire, à partir des notes manuscrites de son grand-père. France et André Dion participeront au Salon du livre de Montréal, qui se tiendra du 19 au 24 novembre, afin d’y présenter avec fierté leur dernier ouvrage. Une œuvre rafraîchissante et remplie d'optimisme! 

Depuis bon nombre d’années, le couple Dion se consacre à la protection des oiseaux. Ils ont installé, entre autres choses, 10 000 nichoirs pour le Merlebleu de l'Est et créé la Fondation France et André Dion pour la sauvegarde des canards nicheurs en cavité. En 2009, ils sont nommés membres honoraires de la Société Art et Science pour la Nature (SAS Nature) afin de souligner leur travail remarquable envers la gent ailée.

La SAS Nature souhaite à ce couple infatigable, ami des oiseaux, un grand succès au Salon du livre et la meilleure des chances dans la réalisation de leurs projets.

Pour en savoir plus sur la Fondation France et André Dion

 

 

 

La patate chaude du MFFP

Gisèle taquine Roukine, juillet 2013
© Monique Benoit

Dans son texte d’opinion Les animaux… des êtres sensibles!, publié le 6 novembre 2014, Gisèle Benoit déplorait l’inaction du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) à l’égard des animaux à fourrure maltraités sur une ferme d’élevage de la Montérégie. Il y a du nouveau : le copropriétaire de cette ferme fait face à six chefs d'accusation à la suite d'une enquête criminelle menée par la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux (SPCA) de Montréal. Les accusations visent des traitements réservés à 90 renards, 10 000 visons et deux chiens gardés en captivité à la ferme. L’homme encourt une peine de 18 mois de prison et une amende de 10 000 $ s'il est reconnu coupable. Il pourrait également lui être interdit, pour le reste de sa vie, d'avoir la garde ou le contrôle d'un animal.

À la suite de la visite de la SPCA, en avril dernier, plusieurs renards ont dû être euthanasiés parce qu'ils souffraient et ne présentaient aucune chance de guérison, explique l'organisme de défense des animaux. « Ce genre de choses aurait été considéré comme scandaleux si elles avaient été perpétrées contre des chiens », explique Alanna Devine, directrice de la SPCA. Étant donné qu’il s’agit d’animaux sauvages, l’organisme a dû céder le pas au MFFP du Québec pour la suite de l'opération. La SPCA a demandé au Ministère de retirer les animaux restants de la ferme, en vertu des pouvoirs qui lui sont conférés par une loi provinciale, mais le Ministère a refusé de le faire. Le MFFP a plutôt décidé de travailler « en collaboration » avec l'éleveur, affirme la SPCA dans un communiqué. Il semble que pour le MFFP, tout vaille mieux que d’ouvrir la boîte de Pandore décrite par Gisèle Benoit dans son fameux texte Les animaux… des êtres sensibles!

En terminant, soulignons que l'accusé dans cette affaire a déjà été reconnu coupable de 32 chefs d’accusations de cruauté et de négligence, en 1996, à une époque où il faisait l'élevage de chiens dans un but commercial.

Selon la SPCA, c’est la première fois qu'un éleveur d'animaux à fourrure est accusé de cruauté animale au Canada. Une lueur d'espoir pour les animaux sauvages!

Sources : SPCA et Radio-Canada

Pour lire l’article et voir le reportage de Radio-Canada :

http://ici.radio-canada.ca/regions/Montreal/2014/11/10/003-monteregie-spca-visons-jnj-jean-luc-rodier.shtml

Pour lire le texte de Gisèle Benoit : Les animaux… des êtres sensibles!

 

Publication d'un texte d'opinion de Gisèle Benoit dans le Magazine Gaspésie : Pour l'avenir des écosystèmes gaspésiens

Caribous des bois au mont Jacques-Cartier, septembre 2014
© Rolland Palardy

Dans le cadre de son dossier thématique Chasse et trappe : une passion, le Magazine Gaspésie publie un texte d’opinion de Gisèle Benoit intitulé Pour l'avenir des écosystèmes gaspésiens. Le point de vue de l'artiste naturaliste, qui s’appuie sur des données scientifiques, met en lumière le fait que la faune subit des pressions énormes dues à la pratique de la chasse et de la trappe au Québec, y compris en Gaspésie, alors que les activités sans prélèvement et l'écotourisme connaissent un essor sans précédent partout dans le monde.

Le Magazine Gaspésie est édité par le Musée de la Gaspésie, trois fois par année. Sa mission vise la diffusion des connaissances relatives à l’histoire, au patrimoine culturel et à l`identité des Gaspésiennes et des Gaspésiens.

Ce magazine (Novembre 2014 ‒ Février 2015) est en vente dans plusieurs commerces. Pour voir la liste

 

 

Nouveau texte d'opinion de Gisèle Benoit : Les animaux... des êtres sensibles!

 

Illustrée de photos inédites et humoristiques, cette chronique permet une réflexion sur nos rapports avec les animaux sauvages.

À lire absolument!

 

Vous contribuez directement à l'œuvre et à la mission de la famille Benoit en magasinant sur notre boutique.