Français

Expositions

Les cervidés, muses d'artistes

Les cervidés, muses d’artistes

Musée du Fjord
3346, boulevard de la Grande-Baie Sud
Ville de Saguenay, arrondissement de La Baie (Québec)  G7B 1G2  Canada

Du 7 juin 2016 au 30 octobre 2016

Pour en savoir plus sur le Musée du Fjord

Cliquez sur une image pour voir une photo grand format du tableau et obtenir des détails captivants sur sa création.
Sur la plupart des pages, des capsules vidéo et des textes explicatifs agrémentent votre visite en ligne de l’exposition.

Les petits princes de la Nature

Les petits princes de la Nature

Centre des Arts et des Sciences de la Nature (Galerie Monique et Gisèle Benoit)
218, 1re Avenue Est
Sainte-Anne-des-Monts (Québec) G4V 1A3 Canada

Du 1er juin 2016 au 15 octobre 2017

Pour plus d'informations sur le Centre des Arts et des Sciences de la Nature (Galerie d'art Monique et Gisèle Benoit)

Cliquez sur une image pour voir une photo grand format du tableau et obtenir des détails captivants sur sa création.
Sur la plupart des pages, des capsules vidéo et des textes explicatifs agrémentent votre visite en ligne de l’exposition.

Exposition permanente

Exposition permanente

Centre des Arts et des Sciences de la Nature (Galerie Monique et Gisèle Benoit)
218, 1re Avenue Est
Sainte-Anne-des-Monts (Québec) G4V 1A3 Canada

Cliquez sur une image pour voir une photo grand format du tableau et obtenir des détails captivants sur sa création.
Sur la plupart des pages, des capsules vidéo et des textes explicatifs agrémentent votre visite en ligne de l’exposition.

Urgences Nature

Sous-bois

Sous-bois © Sylvain Langevin – SAS Nature

 

« Il vient une heure où protester ne suffit plus : après la philosophie, il faut l’action. »

Victor Hugo

 

La Société Art et Science pour la Nature (SAS Nature) s’est donné comme objectifs de promouvoir la création, l'agrandissement et la sauvegarde de parcs de conservation et autres sites naturels exceptionnels. Elle reçoit les demandes d'appui d'un nombre croissant d’organismes œuvrant pour le bien de la nature. De plus en plus de projets visant la protection de territoires, de forêts, de cours d’eau, etc. sont mis sur pied par des citoyens privilégiant l’action à l’indifférence. 

Vous êtes invités à découvrir ces projets et à appuyer les groupes qui les défendent.

 

Étude du comportement animal en milieu naturel

GiseleMoniqueRaynald

 

La naissance d’une vocation

Une quête artistique et la soif d’étudier la faune ont conduit Gisèle Benoit et ses parents au parc national de la Gaspésie, en 1979. Âgée de 19 ans, la jeune peintre animalière souhaitait dédier sa vie à la sauvegarde de la nature en célébrant la biodiversité sur toile. Sa rencontre avec l’orignal marqua un tournant décisif, car, à l’instar de ses parents, elle se passionna immédiatement pour ce cervidé dont elle entreprit soigneusement de noter, dessiner et peindre les comportements. La quête familiale prit lentement une orientation scientifique.

 

Technique, objectifs et mise en garde

Gisèle Benoit n’est pas biologiste. Elle se définit plutôt comme une naturaliste toujours avide d’apprendre et de repousser les limites du savoir. Grandement inspirée par Grey Owl, Jane Goodall et Konrad Lorenz, elle favorise aussi bien l’observation passive que l’expérimentation, c’est-à-dire le contact direct avec ses sujets en milieu naturel. Ce genre de démarche l’amène quelquefois à côtoyer des animaux sauvages dans un contexte de proximité où la compétence et la sagesse sont requises, voire indispensables, pour assurer sa propre sécurité et celle de la faune. Dans ses publications, elle déconseille d’ailleurs à quiconque d’imiter ses techniques ou d’approcher les animaux sauvages comme elle se permet de le faire, dans le cadre très strict de ses projets d’étude.

Gigi-et-buck-ouest-aguets

GiseleLoup
Gisèle a établi d’étonnants contacts de proximité avec des loups et des orignaux en milieu naturel, en prenant toujours soin de ne pas compromettre la sécurité de ses sujets par l’apprivoisement ou la familiarisation.
 

Depuis 1979, Gisèle et ses parents forment une équipe. Ils œuvrent dans un domaine peu exploré des sciences naturelles : l’étude du comportement animal en milieu sauvage, incluant la communication sonore et gestuelle chez les oiseaux et les mammifères, ainsi que les interactions entre les espèces. Des sujets captivants qui prennent l’allure de défis, car tout repose sur le bon vouloir d’une créature libre et méfiante. Ce n’est pas pour rien que beaucoup d’études comportementales se déroulent en enclos! Dans la nature, les difficultés sont si nombreuses et le travail si exigeant que la plupart des chercheurs, limités par le temps, optent pour l’observation de sujets en semi-liberté.

Le principal atout de la famille Benoit est sans contredit le temps indéterminé qu’elle s’accorde pour atteindre ses objectifs d’étude. Libres et indépendants, Gisèle, Monique et Raynald comptent sur leur passion commune pour réaliser des projets aussi incroyables que celui de documenter la vie d’une meute de loups établie sur un territoire d’environ 600 km2, sans l’avantage procuré par des sujets munis d’un collier émetteur permettant leur localisation par GPS ou télémétrie.  

IMG 4621

Depuis 1993, Raynald Benoit a tourné
et produit plusieurs documentaires sur la nature.
 

 

Financement et publication

Les études effectuées par la famille Benoit ne sont pas demandées par des ministères, des parcs de conservation ou des organismes, ni financées avec des fonds publics. Elles naissent uniquement de la volonté de leurs auteurs qui en assurent le bon déroulement et le financement grâce à leurs publications. Ces dernières n’ont d’ailleurs rien de conventionnel. Elles peuvent prendre la forme d’une exposition de tableaux, d’une production vidéo, d’un mémoire, d’une conférence ou d’un livre. Dans chaque cas, elles marient l’art et la science afin d’émouvoir, de sensibiliser et d'éduquer le public à l’importance de protéger la biodiversité. Depuis 2008, la Société Art et Science pour la Nature, dont les Benoit sont cofondateurs, contribue à poursuivre leur mission éducative en diffusant leurs résultats d’étude à grande échelle.

Étant donné que les études en milieu naturel privilégiées par les Benoit exigent beaucoup de temps, leurs publications ne sont pas régulières. Plusieurs années peuvent s’écouler entre la production d’un documentaire, l’organisation d’une exposition, le dépôt d’un mémoire ou le lancement d’un livre.

IMG 3691

Monique Benoit poursuit l’œuvre de transmission dans son atelier.
 

 

Pertinence des études et des publications de la famille Benoit

Par le regard nouveau qu’elles proposent, par la sensibilité, l’originalité et le vécu qui les caractérisent, les œuvres artistiques, littéraires et cinématographiques de la famille Benoit touchent les gens et inspirent le respect de la nature. Elles sont porteuses d’une vision, d’une espérance fondée sur une expérience humaine authentique. Cette dimension philosophique et spirituelle confère une plus-value aux réalisations de Monique, Raynald et Gisèle.

Comprendre le rôle et le cycle de vie d’une espèce dans un écosystème donné est d’une importance capitale pour lui assurer des mesures de conservation efficaces. Les Benoit considèrent qu’une interprétation juste du comportement et des interactions d’un animal sauvage avec les êtres vivants dont il partage le milieu, y compris l’homme, revêt une utilité tout aussi grande puisqu’elle permet de lutter contre la peur, l’indifférence et les préjugés qui font souvent obstacle à la protection de la nature. Craignant ce qu’elle ne connaît pas, la société moderne est encline à préserver seulement ce qu’elle aime. Pour cette raison, Gisèle, ses parents et les nombreux bénévoles de la SAS Nature souhaitent faire connaître et apprécier toutes les composantes de la Nature, y compris certains représentants de la faune exploités uniquement en tant que gibier ou considérés comme nuisibles, dangereux ou inutiles. Avec des pinceaux, une caméra et beaucoup de passion, ensemble, ils luttent contre l’indifférence et les mythes, invitant chaque individu à renouer des liens sacrés avec la nature.

  

Remerciements

Gisèle, Monique et Raynald Benoit tiennent à remercier les organismes, les différents ministères, les directions de parcs et de réserves, ainsi que toutes les personnes qui ont facilité leur travail et les ont encouragés depuis 1979.

 

Cliquez sur les liens suivants pour en savoir plus :


 

Photos :
 
© Les Productions Raynald Benoit Inc.

 

Chroniques Nature

Dominique Berteaux

 

DBerteaux n bioDominique Berteaux, biologiste, professeur et chercheur

Pour Dominique Berteaux, la science de l’écologie n’a pas seulement énormément à dire. Elle a un devoir de dire. Son message est d’une impitoyable clarté : nous sommes en train de provoquer l’effondrement du système écologique planétaire qui nous nourrit. Mais il y a de l'espoir, car le chercheur ajoute : « Je vois chaque jour la science de l’écologie se solidifier. Je vois chaque jour son message se renforcer. »

Qui est Dominique Berteaux?

Annie Choquette


 Annie Choquette, biologiste et horticultrice

« …Saviez-vous que les arbres parlent? Ils le font pourtant ! Ils se parlent entre eux et vous parleront si vous écoutez. L'ennui avec les Blancs, c'est qu'ils n'écoutent pas ! Ils n'ont jamais écouté les Indiens, aussi je suppose qu'ils n'écouteront pas non plus les autres voix de la nature. Pourtant, les arbres m'ont beaucoup appris: tantôt sur le temps, tantôt sur les animaux, tantôt sur le Grand Esprit. »
 
Tatanga Mani, Indien Stoney du Canada
 
Cette citation empreinte de sagesse et de respect constitue le credo de la biologiste Annie Choquette, une passionnée d’horticulture qui prête l’oreille aux murmures de l’arbre, reçoit les confidences de la fougère et entend la prière des fleurs du sous-bois. Elle interprète les voix végétales de la Nature et nous transmet leurs messages en les agrémentant d’annotations scientifiques et poétiques.
 
 
 
 

Lucie Gagnon


Lucie Gagnon, photographe naturaliste

 
L'art de voir et de saisir les beautés de la Nature dans chacune de leurs composantes, sans compromis sur le respect dû aux êtres vivants et à l'environnement : tel est l'enseignement livré par la naturaliste Lucie Gagnon au fil de ses chroniques. De plus, elle rend la photographie accessible à tous en vulgarisant les aspects techniques de la photographie à l'ère du numérique.
 
Galerie d'art virtuelle de Lucie Gagnonlugaphoto.com
 

Odette Langevin


 Odette Langevin

Odette Langevin, présidente
de la SAS Nature

 
La nature ayant une place importante dans la vie d'Odette Langevin, tout écrit concernant la faune, la flore, la biodiversité, les changements climatiques, etc. l'intéresse grandement. Elle apprécie particulièrement les livres qui vont au-delà des connaissances scientifiques et qui s'adressent au cœur du lecteur. Dans cette chronique, elle veut partager les lectures qui l'ont touchée.
 
 
 
 

Mythe ou réalité


Duo de castors © Raynald Benoit - SAS Nature
 
Duo de castors © Raynald Benoit - SAS Nature

 

 

 

 

Mythe ou réalité?

 
Le porc-épic lance ses piquants, l’orignal a peur de son ombre, le castor prévoit le lieu de chute du grand arbre qu’il est en train de couper… Mythes ou réalité? Il n’est pas toujours facile de départager le vrai du faux, surtout quand il s’agit de croyances populaires. Parfois cocasses ou très sérieux, les mythes semblent résister à tout, incluant l’objectivité de la science. En contrepartie, certains faits bien réels sont si étonnants qu’un esprit rationnel peut avoir du mal à les concevoir. Cette chronique a pour objectif d’informer et de divertir en s’attaquant aux mythes ou en dévoilant des phénomènes stupéfiants de la nature.
 
 

Gisèle Benoit

 

Gisèle Benoit, peintre et naturaliste

Comme Grey Owl, Gisèle vit la moitié de l’année dans une cabane près d’un lac en compagnie des animaux sauvages et prend la plume, sinon le pinceau, pour décrire l’existence des bêtes. Quand elle quitte son refuge, c’est pour s’adonner à des activités publiques visant à faire connaître la forêt boréale. Les chroniques de Gisèle sont classées en trois catégories.

Qui est Gisèle Benoit?

Les chroniques de Gisèle sont classées en trois catégories :

L'art et la nature

 

Chroniques de Gisèle Benoit : L'art et la nature

Mes chroniques sur l’art et la nature s'attardent sur toutes les formes d'expression, tant photographique, poétique que musicale, nous permettant de célébrer notre amour de la Vie ou d'exprimer nos préoccupations environnementales. Je souhaite que mes réflexions sur l'art ouvrent des pistes que tous et toutes pourront suivre à leur rythme. J’espère surtout qu'elles aideront petits et grands à mieux apprécier dame Nature, cette muse universelle.

Le comportement animal

 

Chroniques de Gisèle Benoit : Le comportement animal

Faire le mort pour échapper à un ours agressif; abattre inutilement le renard sociable soupçonné d’être porteur de la rage; approcher et toucher un orignal flegmatique en l’imaginant « prodigieusement » apprivoisé; amener chez soi un faon cerf de Virginie après l’avoir découvert seul et présumé orphelin; ces réactions humaines excessives et souvent inappropriées prouvent la nécessité d’une chronique ayant pour but la démystification des comportements animaliers les plus singuliers.

 

memoire

Mémoire sur la cohabitation des orignaux et des touristes au parc national de la Gaspésie

[…] les contacts de proximité entre humains et orignaux ont passablement augmenté depuis dix ans, principalement en raison du nombre accru de randonneurs et de la tolérance naturelle du cervidé. L’automne dernier, par exemple, des orignaux broutaient des ramilles et s’accouplaient près du Gîte du Mont-Albert, indifférents à la présence de dizaines de touristes émerveillés...

Luc Farrell


luc farrel

Luc Farrell, naturaliste et photographe

 
Le photographe animalier Luc Farrell est né dans une famille de trappeurs et de chasseurs. Il y a été mis en contact avec les animaux dès l'enfance, et c'est en pratiquant la chasse et le piégeage qu'il a développé une véritable passion pour la faune sauvage. Par contre, à chaque mise à mort, il avait l'impression de mettre fin abruptement à une relation qui s'était établie tout au long des préparatifs de chasse. C'est ainsi que pièges et armes à feu ont été remplacés par un équipement photographique.
 
Galerie virtuelle de Luc Farrellhttps://www.flickr.com/photos/luc_farrell/albums
 
 

luc farrel - émission La Fabrique culturelle
La Fabrique culturelle, de Télé-Québec, accompagne le photographe animalier au cœur de la forêt abitibienne pour y dénicher les animaux dans leur environnement familier. Visionner le reportage.

Capsul'Art

Art animalier

Capsul'Art : Art animalier

L'art animalier est la plus ancienne forme d'expression artistique. Des peintures rupestres des grottes de Lascaux à l'atelier des créateurs du 21 ème siècle, le temps semble s'être arrêté. L'émerveillement de l'âme humaine à l'égard de la nature revêt une dimension intemporelle, presque mystique. Grâce à des extraits de documentaires consacrés à l’œuvre Monique et Gisèle Benoit, découvrez les liens qui unissent ces artistes naturaliste à leurs sujets animaliers.


Art de la Nature et musique

Capsul'Art : Art de la nature et musique

Pour le plaisir des yeux et du cœur, voici une série de capsules vidéo permettant d'explorer le monde sauvage de manière artistique et relaxante, par le jumelage des tableaux de Monique Benoit et Gisèle Benoit et la musique inspirée de Kevin MacLeod. Une expérience sensorielle à partager avec vos amis! Chaque capsule est inspirée d'un thème de la nature cher aux artistes.


Nature, poésie et musique

Capsul'Art : Nature, poésie et musique

La Nature n'a pas inspiré que les peintres. Poètes et musiciens ont trouvé chez elle une source inépuisable de beautés à célébrer en mots et en mélodies. Voici une première capsule mariant poésie, musique et nature.