Suivez-nous    

Nous n'irons plus au bois de Michel Leboeuf

Bestiaires

Le 22 avril dernier, des milliers de Québécois ont donné leur appui à la Terre en participant à un grand rassemblement à Montréal ou ailleurs en province. Les artistes, les groupes environnementaux et la population se sont exprimés, à leur manière, afin de dénoncer les abus faits à la planète. Un appel à la solidarité et à la mobilisation lancé par tout un peuple, dans l’enthousiasme et la bonne humeur! Ce fut impressionnant à voir et à entendre!

Ayant participé à cet événement très médiatisé, une amie m’a confié sa déception de constater qu’après cette marche mémorable, personne ne semblait vouloir continuer dans son engagement envers l’environnement, comme si une journée par année était un temps suffisant à accorder aux problèmes de la Terre. Plusieurs concitoyens souhaitent sûrement aller plus loin dans leur démarche personnelle pour une prise de conscience de la situation précaire de la planète. Savent-ils comment le faire? Une petite lecture pour mieux connaître les habitats sauvages, la faune et la flore de son coin de pays est un bon moyen pour se rapprocher de la nature.

Je vous invite donc à lire le livre Nous n’irons plus au bois1 de Michel Leboeuf, biologiste, auteur d’une douzaine de livres documentaires sur les habitats naturels et leur biodiversité ainsi que rédacteur en chef de l’excellent magazine Nature Sauvage. Cet essai s’est vu décerner le Prix Hubert-Reeves 2011, récompensant le meilleur ouvrage de vulgarisation scientifique en français au Canada. De plus, il a été imprimé sur du papier 100 % postconsommation, traité sans chlore et fait à partir de biogaz. Mettre en pratique ce que l’on prêche s’applique bien dans ce cas-ci.

L’auteur s’adresse surtout aux gens du Québec dans le but de les inciter à comprendre et apprécier la biodiversité de leur belle province. Curieusement, « Nous n’irons plus au bois » vise plutôt à « nous ramener dans les bois » pour contrer une situation réelle et désolante. En effet, les adultes et, par le fait même, leurs progénitures s’éloignent de plus en plus de la forêt et de sa faune au profit d’un mode de vie urbain, et de l’utilisation du virtuel augmentant les activités intérieures. Selon ce biologiste, faire aimer la Terre à nos jeunes est primordial. Il est facile de les amener à découvrir les richesses de la nature, car un cœur d’enfant est attiré par tout ce qui est vivant. Grâce à ses conférences sur la biodiversité en milieu scolaire, Michel Leboeuf apprend à l’élève à se servir de ses sens pour établir un contact privilégié avec une plante, un insecte ou un animal, permettant à l’enfant de retenir plus facilement le nom et les informations concernant cette vie utile. Un lien important est alors créé entre eux…

Cet ouvrage richement documenté est écrit dans un style vivant, accessible et parsemé de touches d’humour et d’histoires explicites. Michel Leboeuf constate le péril en la demeure naturelle, sans catastrophisme, mais plutôt en faisant l’éloge des beautés et de la diversité qu’on y retrouve. Bref, ce petit livre à la couverture ornée de gracieux cypripèdes (sabots de la vierge) présente, d’une façon concise, ce que tout citoyen québécois devrait savoir au sujet de la biodiversité des écosystèmes de son pays.

Je vous souhaite de profiter de l’été pour prendre la clef des champs et des bois, en compagnie de vos enfants. Passez de beaux moments à écouter le ruisseau vous chanter sa mélodie, les oiseaux vous raconter leur vie toute simple, les arbres vous conseiller de regarder le ciel pour être courageux comme eux, ou bien à admirer les humbles plantes du sous-bois…

 

Bonne lecture!

 

Odette Langevin

 

Complément de lecture : magazine Nature Sauvage

 

Référence :

1 LEBOEUF, Michel. Nous n’irons plus au bois : la biodiversité québécoise en péril, Québec, Vélo Québec Éditions, 2010, 200 p. (Collection Nature Sauvage)

Vous contribuez directement à l'œuvre et à la mission de la famille Benoit en magasinant sur notre boutique.