Suivez-nous    

Le lièvre est un rongeur, mythe ou réalité?

Le lièvre d’Amérique (Lepus americanus) est un petit mammifère bien connu pour sa mue lui permettant de se camoufler été comme hiver. En période estivale, son régime alimentaire est constitué d’herbes, de plantes vertes et de tiges d'arbustes fruitiers, alors que bourgeons, brindilles et écorces de différents arbres et arbustes, tels le tremble, le bouleau, l’érable, le saule, le cèdre, etc., composent son menu durant la saison froide. Cet herbivore a l’habitude de grignoter les branches d’un arbuste en se dressant sur ses pattes pour mieux les atteindre. Alors, le lièvre est-il vraiment un rongeur?

Le lièvre possède des incisives supérieures dont la repousse continuelle et rapide le force à gruger branches et écorces afin d’user ses dents, sinon celles-ci peuvent lui causer de sérieuses difficultés à s’alimenter. Cette spécificité se retrouve aussi chez des rongeurs tels le castor, le rat musqué, le porc-épic et le rat. C’est la raison pour laquelle les naturalistes ont longtemps classé le lièvre dans l’ordre des rongeurs.

Cependant, le lièvre a une particularité au niveau de la dentition : la présence d’une deuxième paire d’incisives très petites, dissimulées derrière les deux grandes dents en avant, à la mâchoire supérieure. Cette caractéristique unique au lièvre, qui le distingue des rongeurs proprement dits, a amené les scientifiques à repenser la place qu’il occupe dans la grande famille des mammifères.

Malgré le fait que le lièvre d’Amérique ronge l’écorce d’arbres et d’arbustes pour se nourrir, il appartient, en réalité, à l’ordre des lagomorphes, et non à celui des rongeurs.

 

Odette Langevin

 

Tableau :
 
Rencontre hivernale  Lièvre variable et gros-becs errants
Huile sur toile © Monique Benoit
 

Vous contribuez directement à l'œuvre et à la mission de la famille Benoit en magasinant sur notre boutique.