Suivez-nous    

De jeunes orignaux enjoués

Le 20 juillet dernier, nous avons croisé deux jeunes orignaux sur un sentier du parc national de la Gaspésie. Âgés de 14 mois, ils étaient enjoués et audacieux comme des ados... Le daguet (jeune mâle arborant son premier panache) s'est amusé avec le panneau invitant les randonneurs à respecter la présence des orignaux. Par la suite, il y a eu une série de bousculades amicales avec la jeune femelle. Voici un photoreportage relatant nos observations.

À l'âge de 14 mois, les orignaux sont des ados fanfarons et audacieux conservant le goût de jouer. Il se peut que ce duo soit composé d'un frère et de sa sœur.

 

Le daguet a longuement léché la pancarte. Il arrive souvent que les orignaux jettent par terre les petits panneaux invitant les randonneurs à demeurer sur le sentier.

 

Les jeunes orignaux échangent de faux airs mécontents et provocateurs. Le jeu va bientôt commencer!

 

Une photo ne rend pas justice aux mouvements des jeunes orignaux se bousculant pour le plaisir. Les animaux sauvages jouent et s'amusent comme le font les animaux domestiques et les humains.

 

L'exercice creuse l'appétit! Après la bousculade, le daguet mange des fougères près de nous. Son œil rond exprime encore une certaine excitation.

 

En 2009, nous avons pressé le parc national de la Gaspésie d'appliquer ses propres règlements interdisant aux visiteurs de harceler et d'appeler les animaux sauvages, notamment les orignaux. Chaque année, des randonneurs irrespectueux allaient poursuivre les bêtes hors sentier et pratiquaient l'appel de l'orignal, des comportements qui perturbaient grandement la quiétude des animaux. Le parc a donc fait installer des panneaux invitant au respect.